Les sociétés autrichiennes de crypto-monnaie se verront infliger une amende de 200 000 € pour non-respect des nouvelles règles de l’UE

À partir du 10 janvier, le régulateur financier autrichien pourra infliger une amende de 200 000 € aux sociétés de crypto-monnaie qui ne respectent pas les exigences de la cinquième directive anti-blanchiment de l’UE (5AMLD EU).

Les entreprises opérant avec des actifs virtuels doivent s’inscrire auprès de l’Autorité des marchés financiers (FMA) locale. Lorsqu’elles demandent une licence, les entreprises doivent prouver qu’elles disposent de liquidités et de ressources suffisantes et se conforment à toutes les exigences réglementaires.

Les règles de la FMA s’appliquent aux activités liées à «l’émission, la vente et le transfert de monnaies virtuelles» et concernent le travail des plateformes de négociation et d’échange, ainsi que des fournisseurs de portefeuilles dépositaires.

5AMLD EU entrera en vigueur le 10 janvier. Elle suggère que les autorités chargées des enquêtes financières devraient être en mesure d’obtenir des informations vous permettant d’associer des adresses de monnaie virtuelle à l’identité du propriétaire.

La directive oblige également les registres nationaux à divulguer les bénéficiaires des sociétés enregistrées dans les États membres de l’UE et interdit aux institutions financières de gérer des comptes anonymes.