Les développeurs de Bitcoin ont proposé d’abandonner BIP70. Cela menace le service de BitPay

Dans la nouvelle version du client Bitcoin Core (0.19.0), ils ont proposé de supprimer le schéma BIP70 et d’implémenter la génération par défaut d’adresses bech32.

BIP70 est un protocole de paiement qui attribue à un portefeuille une adresse URL au lieu d’une simple adresse. Cette URL répond à la requête Get, après quoi le serveur marchand envoie l’adresse et le montant du paiement. BIP70 impose aux développeurs de prendre en charge les dépendances héritées d’une infrastructure à clé publique sur laquelle de nombreuses vulnérabilités ont été découvertes. Le protocole augmente également les risques de surveillance de l’activité sur la blockchain dans le cadre des exigences de LBC / KYC.

Le seul service connu utilisant BIP70 est le plus grand fournisseur de service de paiement de crypto-monnaie au monde – BitPay. De nombreux utilisateurs ne peuvent pas payer les factures de service car leurs portefeuilles ne prennent pas en charge le protocole, que la plupart des fournisseurs de services ont longtemps remplacé par le système BIP21.

Soon: Bitcoin Core 0.19.0 – Good things from r/Bitcoin

Le sous-traitant devra probablement envisager l’option d’abandonner le BIP70 dans un proche avenir.

Arthur K

Auteur du site cryptomonde.info depuis 2018, je partage ma passion pour le monde de la Crypto-monnaie en rédigeant des articles de l'actualité du Bitcoin et Blockchain.

Tu pourrais aussi aimer

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revolut retarde l’émission de sa propre crypto-monnaie RevCoin en raison de l’effondrement de FTX

Bitcoin dépasse les 22 000 $ pour la première fois depuis la mi-septembre

Polkadot entre dans une nouvelle ère. Le fondateur de la plateforme a présenté XCM v3

MetaMask a ajouté un service de staking ETH via Lido et Rocket Pool

La Fondation Filecoin a l’intention de créer un stockage de fichiers décentralisé dans l’espace

En France, toutes les sociétés de crypto doivent obtenir une licence avant début 2024