La France discute de la possibilité d’interdire la crypto-monnaie anonyme

Le chiffre d’affaires et la négociation de monnaies virtuelles anonymes telles que Dash, Monero, Zcash et Bitcoin Private peuvent être interdits en France. Cette proposition a été faite par le président de la commission des finances de l’Assemblée nationale locale, Eric Werth.

Selon lui, l’innovation aidera le régulateur à protéger les intérêts des participants sur le marché de la crypto-monnaie.

“Etant donné que les pièces, dont les protocoles ne permettent pas l’identification des utilisateurs, pourraient potentiellement être utilisées à des fins de fraude, d’évasion fiscale, de blanchiment d’argent et d’autres activités illégales, il serait souhaitable d’interdire leur distribution et leur commerce”, a déclaré Eric Werth dans son article. rapport.

Il a également proposé d’examiner la question de l’interdiction du commerce des crypto-monnaies anonymes sur des bourses sous licence.

Une interdiction similaire d’utilisation de la crypto-monnaie anonyme depuis juin 2018 est en vigueur au Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.