La Banque de France réalise le premier test de l’euro numerique

Le régulateur monétaire français a rendu compte des succès obtenus dans le test de la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) pour les paiements interbancaires.

La Banque de France a commencé à explorer l’intégration de la CBDC pour symboliser les actifs financiers en mars. Le rapport publié a identifié trois cas possibles: un paiement contre des instruments financiers, un paiement contre la monnaie numérique d’autres banques centrales et un paiement contre des actifs numériques.

À la mi-mai, la Banque centrale, dans le cadre d’un projet pilote lancé, a vendu des titres pour des euros numériques «vente en gros». Les contreparties aux transactions étaient plusieurs institutions financières, dont Société Générale.

Le projet pilote s’adresse aux clients institutionnels et aux banques et n’implique pas l’utilisation de CBDC par la population. L’objectif du projet pilote est d’améliorer les opérations sur les marchés financiers en mettant l’accent sur la réglementation interbancaire.

Une expérience d’émission de titres en échange d’euros numériques est basée sur un logiciel qui a eu lieu le 27 mars. Au cours des prochaines semaines, la banque effectuera également des tests avec d’autres logiciels développés dans le cadre de la même initiative.

À l’avenir, la Banque de France prévoit de réaliser des tests supplémentaires impliquant le transfert de CBDC avec la participation de contreparties d’autres pays de la zone euro.

Articles Similaires