L’Union européenne va créer une agence de lutte contre le blanchiment d’argent

L’Union européenne disposera d’une Autorité de lutte contre le blanchiment d’argent (AMLA), qui jouera le rôle de “centre” d’un système de régulation renouvelé avec la participation des autorités nationales. Des plans similaires sont contenus dans le projet de la Commission européenne, écrit Reuters.

Le document devrait être soumis le 20 juillet après sa finalisation. Si elle est approuvée par les membres de l’UE, la LBA sera lancée d’ici 2026.

Le projet précise que le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et le crime organisé restent des problèmes graves à traiter au niveau de l’UE.

L’AMLA sera habilitée à superviser et à prendre des décisions concernant les entreprises contestables du point de vue de la LBC/FT. Le service reprendra l’Autorité bancaire européenne sans aucun levier d’exécution.

“La nouvelle agence assurera également la coordination entre les organismes nationaux de profil similaire et améliorera l’efficacité du respect de règles et normes uniformes, d’approches et de méthodologies d’évaluation des risques”, indique le projet.

Le document présuppose la nécessité d’harmoniser les lois anti-blanchiment au niveau de l’UE. Les auteurs recommandent d’adopter de nouvelles exigences pour que les fournisseurs de services de crypto-monnaie divulguent des informations sur les expéditeurs et les destinataires des transferts d’actifs numériques.

“L’absence de telles règles rend les détenteurs de crypto-monnaie vulnérables aux risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme, car la circulation d’argent par des criminels peut être effectuée par le biais de transferts d’actifs numériques”, indique le document.

L’UE a plusieurs juridictions faibles qui servent de passerelles pour l’argent illicite dans le système bancaire de l’UE. Il s’agit notamment de l’Autriche, des États baltes, de Chypre, du Luxembourg et de Malte. En même temps, des banques d’autres pays, en particulier la Danske Bank, ont été confrontées à des scandales de blanchiment d’argent, a noté EUobserver.

Cryptomonde
Ajouter un commentaire