Le G7 confirme ses exigences réglementaires concernant les Stablecoins

juin 6, 2021

Aucun projet mondial de stablecoin ne devrait être mis en œuvre avant que la conformité avec les exigences légales et réglementaires ne soit atteinte. C’est ce qu’ont déclarés les dirigeants financiers des pays du G7 dans un communiqué à l’issue de la réunion de Londres.

En octobre 2019, le groupe du G7 avait présenté un rapport dans lequel il énumérait les risques associés aux « stablecoins » pour le système financier mondial. Un document préparé par des représentants des banques centrales, du Fonds monétaire international (FMI) et du Conseil de stabilité financière (FSB) avait déclaré que le lancement de pièces stables à l’échelle mondiales ne devrait pas être effectué tant que tous les problèmes ci-dessus ne seraient pas résolus.

En octobre 2020, les financiers du G7 avait déclarés qu’ils n’autoriseraient pas le lancement d’actifs comme Libra (aujourd’hui Diem) avant une “réglementation exhaustive”.

Le Sommet de Londres a réaffirmé son soutien à la coopération internationale pour garantir des normes communes et a souligné l’importance de combler les lacunes juridiques identifiées.

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des pays du G7 ont également indiqué qu’ils continueraient à travailler ensemble pour explorer les possibilités, les problèmes et les implications de l’utilisation de la CBDC.

« Les CBDC doivent être durables, économes en énergie, soutenir l’innovation, la concurrence, la participation aux services financiers et faciliter la croissance des paiements transfrontaliers. Ils doivent opérer dans un cadre de confidentialité approprié et minimiser les effets secondaires », indique le communiqué.

Les dirigeants financiers du G7 continueront de travailler sur les principes généraux et publieront des conclusions avant la fin de l’année.

Notez cet article
Lisez-nous sur:
Cryptomonde
Ajouter un commentaire