La France a ajouté le bitcoin au programme d’études en économie mondiale

La France devient l’un des pays les plus favorables aux crypto-monnaies et crée les conditions de leur reconnaissance et de leur mise en œuvre en masse.

Le ministère français de l’Éducation nationale a décidé d’intégrer le bitcoin au programme. Désormais, les étudiants des collèges français et des lycéens en économie étudieront également le bitcoin. Le ministère a décidé d’inclure le bitcoin et ses divers aspects dans les programmes éducatifs afin que les étudiants comprennent les crypto-monnaies, la technologie de blockchain, ainsi que l’impact de ce dernier sur l’économie mondiale.

Désormais, les professeurs de français devront au moins réviser les crypto-monnaies de leurs élèves pour qu’ils en aient une idée générale et expliquer le fonctionnement des systèmes monétaires décentralisés. Le ministère français de l’Éducation recommande aux enseignants d’étudier les bases du bitcoin dans des vidéos pédagogiques sur l’avenir des crypto-monnaies et de déterminer si le bitcoin peut remplacer l’euro.

Ainsi, la volonté de la France d’intégrer les crypto-monnaies dans les programmes éducatifs peut constituer une étape importante dans l’apprentissage en masse des bases des monnaies numériques et de leur reconnaissance.

Néanmoins, le «Groupe intergouvernemental pour le développement de mesures financières de lutte contre le blanchiment d’argent» (GAFI) et les milieux financiers de différents pays s’opposent activement au mal qui pourrait être caché derrière des crypto-monnaies. De nombreux gouvernements et régulateurs ont vivement critiqué le projet Libra, l’avenir de Facebook, qui, selon de nombreux gouvernements, pourrait constituer une menace pour le système financier traditionnel. En outre, les gouvernements de cinq pays européens, dirigés par la France, ont récemment formé une coalition contre ce stablecoin, essayant de l’empêcher de rentrée sur marché européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.