La communauté cryptographique créera une version non professionnelle de Libra

Trois douzaines de startups blockchain et d’organisations à but non lucratif, ont l’intention de lancer un projet de devise numérique sur Facebook afin de lancer OpenLibra, un stablecoin sans restrictions. Cela a été annoncé par le cofondateur de Wireline, Lucas Geiger, présentant l’initiative à la DevCon.

Selon Geiger, OpenLibra sera lié à cette Libra, mais ne tombera pas sous le contrôle d’une société ou d’une société par actions.

L’équipe de développement d’OpenLibra comprenait des représentants de divers projets de chaînes de blocs, notamment Cosmos, Chainlink, Web3, Democracy Earth, ainsi que des organisations à but non lucratif telles que la Croix-Rouge danoise. Le projet a reçu une “subvention généreuse” de la Fondation Interchain, qui durera plusieurs mois, a ajouté Geiger.

Les développeurs OpenLibra ont déjà publié sur GitHub leur version de la machine virtuelle Libra avec un accès illimité. Contrairement à Facebook, la monnaie numérique, OpenLibra fonctionnera sous le logiciel Tendermint, utilisé par exemple dans le projet Cosmos.

Geiger a expliqué que le projet OpenLibra ne voulait pas que «l’entente des sociétés à la moralité Uber et à la censure de visa» devienne l’unique propriétaire de la Libra. Dans le même temps, il a qualifié de géniale l’idée et la technologie de Facebook stablecoin et a déclaré que la Libra «peut devenir la monnaie de l’Internet».

« En Libra, nous croyons, à Facebook – non » – résume le Geiger.

L’équipe OpenLibra envisage également de développer un système de gestion de plate-forme fiable, le point important pour la stabilité d’un stablecoin gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cours actuels

Bitcoin

Bitcoin

7,385.87

BTC -2.14%

Ethereum

Ethereum

162.22

ETH -3.02%

XRP

XRP

0.26

XRP -1.55%

Bitcoin Cash

Bitcoin Cash

201.46

BCH -1.68%

Litecoin

Litecoin

49.02

LTC -3.05%

EOS

EOS

2.67

EOS -5.41%

Articles récents

La newsletters

Recevez une fois par semaine notre rapport de l'actualité sur votre boite mail :