La Banque de France a testé avec succès la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC)

La Banque de France a testé avec succès la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) dans le cadre d’un projet pilote avec le placement d’actions tokenisées d’un fonds de change d’une valeur de plus de 2 millions d’euros. Le régulateur a utilisé pour la première fois une plateforme blockchain privée, selon un communiqué de presse.

Le projet a débuté le 17 décembre. Dans le cadre de l’expérience, les investisseurs ont acheté et vendu des actions d’un fonds de change sur la blockchain de la société britannique SETL. Les calculs ont été effectués en monnaie numérique émise à l’aide de la technologie DLT.

L’expérimentation a obligé la banque centrale à développer et à mettre en œuvre des contrats intelligents qui garantissaient l’émission et le contrôle de la CBDC, ainsi que le transfert de monnaie numérique simultanément à la fourniture d’actions tokenisées au portefeuille de l’investisseur.

Le pilote a réuni le groupe d’assurance Groupama, le conglomérat financier Citigroup, la banque Caceis, le gestionnaire d’actifs OFI AM, le projet blockchain IZNES et la société informatique DXC.

“Cette expérience représente un progrès significatif dans l’évaluation de l’effet de levier que la monnaie numérique de la banque centrale fournit pour améliorer l’efficacité et la durabilité du règlement des actifs financiers dans l’environnement de la blockchain, et contribue ainsi au bon fonctionnement de l’économie réelle”, a déclaré la Banque centrale dans un communiqué.

Pour rappel, la Banque de France a commencé à tester la CBDC en mars 2020. En mai, le régulateur a annoncé des tests réussis d’une monnaie numérique pour les paiements interbancaires.

Cryptomonde
Ajouter un commentaire