Directeur de la banque centrale de France: les monnaies numériques ne peuvent pas être privées

Les monnaies numériques peuvent être utiles, mais ce sont les banques centrales, et non les entreprises privées, qui devraient les traiter. Cette opinion a été exprimée par le chef de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.

À son avis, les monnaies numériques sont nécessaires face au déni croissant de l’argent des gens.

«Dans certains pays européens, en particulier la Suède et les Pays-Bas, l’utilisation des billets de banque diminue très rapidement. Ils se demandent si les citoyens ont besoin du droit à la monnaie numérique, qui n’est plus des billets physiques mais qui a les mêmes qualités. Surtout – la sécurité que la banque centrale peut fournir », a déclaré de Galhau.

Dans le même temps, le chef de la Banque centrale de France a souligné qu “une monnaie ne peut pas être privée, car l’argent est un bien public”.