Crucial annule ses garanties pour miner du Chia mais revient sur sa décision

Le fabricant de SSD Crucial a menacé d’annuler les garanties des appareils utilisés pour extraire la crypto-monnaie Chia, mais a ensuite démenti cette déclaration. Source Tom’s Hardware.

La semaine dernière, la société a révisé sa politique de garantie pour inclure une clause stipulant que “l’utilisation de SSD Crucial pour l’extraction de crypto annulerai la garantie”. Les limitations ont même affecté le modèle Crucial P5 à écriture élevée et pourraient potentiellement être appliquées aux SSD déjà utilisés.

“La garantie ne couvre que les défauts résultant d’une utilisation normale et n’inclut pas les défaillances résultant d’une mauvaise utilisation, négligence, abus, y compris l’exploitation minière, etc.”, lit-on dans la déclaration originale de Crucial.

Plus tard, le point sur l’exploitation minière avait disparu du site Web de l’entreprise.

Les représentants de Crucial se sont expliqués par rapport à cette confusion.

« Nos garanties SSD actuelles n’ont pas changé et sont en deux parties : le temps calendaire (3 ou 5 ans) et/ou le nombre total d’octets écrits (jusqu’à 1200 To selon la capacité). Ces conditions de garantie standard s’appliquent à tous les SSD Crucial », ont-ils noté.

La publication a suggéré que le fragment d’origine pourrait représenter des modifications de la garantie non entièrement acceptées. Cependant, les représentants de l’entreprise ont démenti ceci :

« Il s’agit d’un effort pour éduquer nos clients qui envisagent d’utiliser des SSD grand public pour le cryptomining. Le problème n’est pas la nature de l’application en question, mais la grande quantité de données écrites. L’objectif était de tenir le consommateur informé de tout problème pouvant survenir avec les applications nécessitant un enregistrement intensif. Toute confusion postées sur le blog était complètement accidentelle », a ajouté Crucial.

Rappelons que, selon les experts, le minage de Chia réduit la durée de vie d’un SSD de 512 Go de cinq ans à deux mois. Cependant, le créateur de la pièce, Bram Cohen, a fait valoir que cela ne s’appliquait pas aux disques durs d’entreprises.

Cryptomonde
Ajouter un commentaire