Les législateurs appellent les banques françaises à créer leur propre monnaie numérique

Les députés de l’Assemblée nationale française estiment que les banques commerciales du pays avec la participation de la BCE devraient commencer à développer leur propre monnaie numérique. Les législateurs s’attendent à un soutien à l’initiative du ministre des Finances.

À cette fin, les députés Laura de La Radière et Pierre Person ont rencontré le chef du ministère des Finances Bruno le Maire. Ils espèrent que le ministre poussera les banques françaises à expérimenter l’euro numérique, qui, à leur avis, est nécessaire au développement de l’écosystème blockchain du pays.

« Ce sont les banques commerciales qui doivent traiter la question des monnaies numériques, mais elles ont également besoin de l’élan de la Banque centrale européenne », a ajouté La Radière.

Elle a noté que les entrepreneurs français s’inquiètent de la promotion des initiatives étrangères dans le domaine des pièces stables.

Pierre Person a déclaré que selon leurs impressions, les banques locales ne souhaitaient pas investir dans de tels projets. Les institutions financières les considèrent comme des coûts supplémentaires.

«Ce n’est pas leur priorité. La création d’une pièce stable ne nécessitera pas d’énormes investissements, mais vous devrez sortir du modèle existant, qui fonctionne bien », a déclaré le député.

Bien-avant, le ministre français des Finances a proposé de créer une monnaie numérique de l’Union européenne. Dans le même temps, le chef de la Banque de France, François Villeroi de Galhau, est convaincu que les banques centrales, et non les entreprises privées, devraient faire face à sa libération.