Le tribunal français a reconnu le Bitcoin comme de l’argent

Le tribunal de commerce de la ville française de Nanterre a reconnu le bitcoin comme une immobilisation incorporelle convertible, l’assimilant essentiellement à la monnaie fiduciaire. La décision a été prise le 26 février, mais elle ne l’a connue que maintenant.

Selon la publication Les Echos, un précédent a été créé lors de l’examen du différend entre la bourse de crypto-monnaie française Paymium et la société d’investissement britannique BitSpread.

En 2014, Paymium a prêté BitSpread 1000 BTC. Cependant, après le hard fork Bitcoin en août 2017, tous les détenteurs de pièces ont reçu une crypto-monnaie Bitcoin Cash 1: 1. Pour clarifier si l’emprunteur est tenu de restituer également le montant à BCH, Paymium s’est adressé au tribunal.

Le tribunal a estimé que, de par sa nature juridique, il s’agit d’un bien interchangeable et, par analogie avec le fiat, les principes généraux du prêt lui sont applicables:

«La propriété de l’actif pendant toute la durée de l’accord reste la propriété de l’emprunteur. BCH appartient à l’emprunteur, ainsi que les dividendes à l’actionnaire. »

L’avocat Hubert de Wauplan de Kramer & Levin estime que la décision du tribunal de commerce permettra l’utilisation légale du bitcoin comme monnaie et stimulera une augmentation du nombre de transactions avec lui en France.