Le régulateur français a affiné sa position sur les crypto-monnaies

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a clarifié à la Commission européenne sa position concernant les crypto-actif, écrit Finance Magnets.

En particulier, le régulateur français définit les crypto-monnaies comme « un actif numérique basé sur la cryptographie et existant dans un registre distribué ».

Néanmoins, l’AMF estime qu’il est trop tôt pour entrer une classification précise de tous les actifs cryptographiques. Dans le même temps, le régulateur voit la nécessité d’une distinction claire entre les actifs numériques qui peuvent être considérés comme des instruments financiers et la monnaie électronique.

L’AMF est également préoccupée par la propagation des pièces stables, indiquant que les autorités peuvent les interdire si nécessaire.

En outre, le régulateur a annoncé l’avantage des offres publiques initiales (ICO) par rapport aux offres publiques initiales (IPO) traditionnelles. Dans le même temps, l’AMF a souligné les risques existants liés à ces modes de financement.