La Suisse a approuvé la banque de crypto-monnaie

InCore Bank a été la première banque suisse traditionnelle à recevoir l’autorisation d’un superviseur financier pour travailler avec des actifs numériques.

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, ou FINMA, a autorisé InCore à mener des opérations avec des actifs numériques, permettant aux clients du monde entier d’accéder aux opérations et de les mener au sein de la banque.

L’annonce officielle est une étape importante dans la création d’un environnement propice à la blockchain dans le secteur bancaire de l’UE. InCore permet désormais aux clients institutionnels d’échanger, de stocker et de transférer des actifs numériques avec la permission et sous la supervision de la FINMA.

Dans une interview accordée à Finews.ch, le PDG d’InCore Bank, Mark Dambacher, a déclaré: «Nos clients bénéficieront du passage à une nouvelle classe d’actifs sans avoir à investir eux-mêmes dans les infrastructures et les nouveaux processus. Et cela tout en maintenant les normes de sécurité habituelles et en construisant un pont vers les classes d’actifs traditionnelles. »

La banque a déjà collaboré avec Inacta AG, une société indépendante suisse de conseil en informatique, pour fournir des informations et gérer les actifs cryptographiques. Le nouveau client de transaction d’InCore Bank pour les actifs numériques est Maerki Bauman & CO. Les médias locaux considèrent InCore Bank comme l’une des banques les plus qualifiées de ce secteur.

La direction d’InCore Bank a déclaré que dans les prochains mois, la banque prévoyait d’étendre sa stratégie de mise en œuvre de la blockchain. Il est également prévu d’inclure des services de courtage, de dépôt et de transfert dans les jetons de sécurité.